5 choses que vous devez savoir sur l’allergie respiratoire

5 choses que vous devez savoir sur l’allergie respiratoire

Femme souffrant d'allergie respiratoire

Les personnes souffrant d’allergies respiratoires rencontrent plus de difficultés au quotidien étant donné que ce genre de maladie peut très vite devenir un handicap. Si une allergie respiratoire n’est pas traitée ou si elle est très grave, la personne malade risque de ne plus pouvoir sortir de son domicile. Les allergènes sont nombreux et ils peuvent déclencher à tout moment une allergie respiratoire , surtout, chez les personnes vulnérables.

Qu’est-ce qu’une allergie respiratoire ?

Une allergie respiratoire est une réponse immunitaire dont l'organisme souffre. La réaction allergique est déclenchée à partir du moment où vous respirez des substances allergènes et que votre système immunitaire réagit de manière excessive. Ces substances allergènes ne représentent pas pour autant un réel danger. La plus courante des allergies respiratoires n’est autre que la rhinite allergique. On constate aujourd’hui que les allergies respiratoires ne cessent d’avoir de l’ampleur dans les pays industrialisés. Selon les études effectuées, 15 à 20 % des Français souffrent, en effet, de la rhinite allergique.

En outre, une allergie respiratoire est une maladie chronique. Cependant, elle ne sera jamais complètement guérie. Cliquez ici pour plus d’informations sur les différents troubles respiratoires.


Comment développe-t-on une allergie respiratoire ?

Le corps va fabriquer des igE, un anticorps particulier, pendant une phase de sensibilisation. Les cellules porteuses des igE vont, alors, reconnaître les allergènes. Les igE vont ensuite libérer de l’histamine, qui va provoquer les symptômes. Il faut également savoir que l’allergie respiratoire se manifeste si la personne est prédisposée génétiquement. La présence d’allergènes que le système immunitaire ne supporte pas constitue également la principale cause de l’apparition de cette maladie. La présence de poils de chat, d’acariens, et de pollens est la cause du développement des allergies respiratoires chez la majorité des personnes.


éternuements et larmoiements suite à une allergie respiratoire

Quels sont les différents allergènes ?

Les allergènes aériens sont les principaux responsables des allergies respiratoires. On peut distinguer deux différents types d’allergènes :
• Les poils d’animaux (chiens et chats), les moisissures et les acariens qui appartiennent à la catégorie des allergènes contenus dans l’air intérieur.
• Les pollens, appartenant aux allergènes présents dans l’air extérieur. Les pollens sont des grains microscopiques présents dans l’air. Souvent transportés par le vent, les pollens ne sont pas un réel danger pour la santé. Il existe, en effet, des pollens allergisants et des pollens non allergisants.

Allergie respiratoire : qu’est-ce qui provoque la réaction allergique ?

Vous savez maintenant que les allergies respiratoires apparaissent à cause des différents types d’allergènes. Ce sont ces derniers qui déclenchent la réaction allergique chez un individu. Il s’agit notamment de pollens, des poussières et des poils d’animaux. Il faut déjà comprendre que les corps humains fonctionnent différemment selon le métabolisme de chacun. Certaines personnes ont du mal à sécréter du mucus alors que c’est à partir de ce mucus que le corps humain peut se protéger des différentes substances venant de l’air que l’on respire. Le mucus est, ainsi, sécrété au niveau du nez. Si la personne n’est pas capable d’en sécréter suffisamment, il y a de grands risques qu’elle puisse respirer des allergènes. Les allergènes déclenchent par la suite, une allergie respiratoire. Le système immunitaire de la personne allergique réagit et commence à s’emballer dès qu’une substance aéroallergène parvient à entrer en contact avec la muqueuse nasale. L’irritation peut provoquer une crise d’asthme si jamais elle atteint la muqueuse des bronches.

Quels sont les symptômes d’une allergie respiratoire ?

Vous avez le nez qui coule, une irritation de la gorge, et les yeux qui piquent ? Dans ce cas, vous devez certainement faire une réaction allergique.
• Si vous avez de l’écoulement nasal, le nez bouché, le mal de gorge, de la fatigue, une fièvre légère, ou de la conjonctivite : vous avez de la rhinite allergique.
• Si vous avez des difficultés à respirer, accompagné de toux sèches, une respiration sifflante, une oppression de la cage thoracique, ou si vous vous sentez oppressé, vous présentez visiblement les symptômes de l’asthme allergique.
Si une personne souffre d’allergie respiratoire, elle doit faire plus attention à sa santé. D’autres facteurs peuvent empirer l’allergie, à savoir : la pollution atmosphérique et le tabagisme passif. Les allergies peuvent aussi s’aggraver si vous êtes souvent enfermé dans une pièce peu aérée.

RESPUR® : une solution tout-en-un pratique, efficace et


 durable contre les allergènes



photo de filtres respiratoires respur poour le nez

Articles Récents

Comment optimiser sa capacité respiratoire ?

Il est important de mieux respirer sachant que l’air est un élément vital. Découvrez nos conseils pour optimiser votre capacité pulmonaire et ainsi, mieux respirer dans la vie de tous les jours !

En savoir plus

Tout savoir sur l’allergie au pollen

L’allergie au pollen ou le rhume des foins est l’une des maladies respiratoires les plus fréquentes. Il est donc nécessaire de bien connaître cette maladie, ainsi, vous saurez comment le reconnaître et comment limiter l'exposition...

En savoir plus