Tout savoir sur l’allergie au pollen

Tout savoir sur l’allergie au pollen

Phénomène de pollinisation

L’allergie au pollen ou le rhume des foins est l’une des maladies respiratoires les plus fréquentes. En France, en l’occurrence, l’allergie au pollen affecte tant les enfants que les adultes. Il est donc nécessaire de bien connaître cette maladie, ainsi, vous saurez comment le reconnaître et comment limiter l'exposition aux pollens et quels sont les traitements possibles.

Qu’est-ce que le pollen ?

Il faut savoir que le pollen est une particule émise par le règne végétal. Il est dispersé par le vent. Le pollen peut provoquer une réaction allergique chez les personnes les plus sensibles s’il est en contact avec les yeux, avec la muqueuse nasale, ou s’il atteint les voies respiratoires. Il faut également savoir que chaque famille végétale pollinise à un moment donné dans l’année. La pollinisation n’a donc pas forcément lieu que le printemps.

• Pour l'allergie aux graminées : les graminées sont des plantes qui pollinisent entre le mois de mars et le mois d’octobre. Leur potentiel allergisant est très fort.

• Pour l’allergie à l’ambroisie : l’ambroisie est une plante herbacée très allergisante. Les personnes affectées par les crises d'allergies sévères ont souvent été en contact avec des pollens de l’ambroisie. Ces crises peuvent être accompagnées d’asthme ou non. Épineux, les pollens d’ambroisie s’accrochent facilement aux poils de chats et/ou de chiens, ainsi qu’aux vêtements. Alors, si vous êtes une personne allergique, vous devez faire très attention lorsque vous retournez d’une promenade.

• Pour l’allergie au bouleau : le bouleau est un arbre particulièrement allergisant. Il est présent sur presque tout le territoire français. Les personnes allergiques doivent être vigilantes au risque d’être exposé à ces pollens et de tomber malade.


Quels sont les différents symptômes d’une allergie au pollen ?

Il existe plusieurs symptômes de l'allergie pollinique, à savoir :

• De l’écoulement nasal

• De l’obstruction nasale

• De la rhinite allergique avec des éternuements

• Des démangeaisons

• De la conjonctivite

• La perte de l’odorat

• De la toux et de l’asthme

• Une gêne respiratoire

• Une respiration sifflante

Si vous souffrez d’une allergie au pollen, vous pourrez aussi avoir comme une sensation de grain de sable dans l’œil.


Focus sur les allergies croisées

Lorsque l’on parle d’allergie pollinique, il est nécessaire de dire quelques mots sur les allergies croisées. Ce type d’allergie est souvent associé à l’allergie au pollen donc il faut que vous le compreniez. Ainsi, sachez que certains fruits contiennent de la protéine allergisante de plusieurs pollens. Si une personne allergique ingère ces aliments, elle risque de souffrir d’une allergie croisée.


Vue globale sur le pollen

Quels sont les traitements de l’allergie au pollen ?

Il est possible de remédier à une crise d’allergie au pollen grâce à un traitement antihistaminique. Il s’agit d’un traitement symptomatique qui aide à soulager la réaction allergique :

• Collyres

• Corticoïdes

Il existe également un traitement à long terme pour soigner l’allergie au pollen : La désensibilisation ou l’immunothérapie allergénique. Ce traitement permet de faire disparaître les symptômes ORL et pulmonaires ou du moins de les réduire. À l’issue d’une immunothérapie allergénique réussie, un patient peut arrêter de suivre des traitements symptomatiques chimiques. Notez que ce traitement sert également à soulager les symptômes des réactions croisées alimentaires. Il est recommandé par l’OMS et ses effets ont déjà été prouvés scientifiquement donc il n’y a pas lieu de s’inquiéter ou de douter de son efficacité. Vous devez également savoir que la désensibilisation aux pollens est un traitement qui fonctionne avec efficacité sur au moins 70 % des personnes allergiques.


Quelques conseils

Si vous faites partie de ceux qui sont particulièrement sensibles aux allergènes tels que le pollen, le mieux c’est d’éviter et/ou de limiter au maximum l’exposition aux pollens. Pour réduire les risques allergiques, il faudra notamment :

• Aérez votre chambre : si vous voulez limiter l’exposition aux allergènes comme les pollens, l’aération de votre chambre est très important. Prenez le temps de bien aérer votre chambre pendant 10 minutes : une première fois avant 9 heures du matin, et une seconde fois après 20 heures du soir.

• N’hésitez pas à porter des lunettes de soleil lorsque vous sortez. Cela vous évitera d’être exposé aux pollens au risque que certains d’entre eux se collent sur la conjonctive.

• Tous les soirs, n’oubliez pas de vous nettoyer le nez en utilisant du sérum physiologique.



RESPUR® : une solution tout-en-un pratique, efficace et


 durable contre les allergènes



photo de filtres respiratoires respur poour le nez

Articles Récents